La vente des bois coupés

Vous êtes décidés à vendre vos bois récoltés et souhaitez maitriser les étapes de production  et d’exploitation ? La vente de bois coupé vous permettra de maîtriser l’ensemble de la chaîne, de manière directe ou indirecte.

Avant la vente, il y a l’exploitation et le stockage des bois.

Dans ce cas de figure, c’est à vous, en tant que propriétaire forestier, de réaliser ou plutôt de faire réaliser par une entreprise forestière (idéalement aussi gestionnaire, comme par exemple une coopérative forestière) les travaux de sylviculture et d’exploitation. Ainsi, vous devrez non seulement faire récolter les arbres, les débarder, mais aussi les stocker. Ce qui sous-entend que vous possédiez l’espace nécessaire pour pouvoir entreposer les biens traités dans l’attente de leur vente.

Les principes de la vente des bois récoltés.

Ce type de vente possède des avantages certains dans la mesure où il assure au propriétaire de vendre un volume non estimé mais réellement mesuré. De la même manière, cela lui permet de regrouper les essences par qualité pour s’assurer de maximiser les revenus générés par la vente de bois. Pour autant, le risque est que le bois ne soit pas vendu rapidement, et soit sujet au risque de dégradation, ou même de vol, induisant une perte de revenu significative.

Les ventes en bloc ou par lots triés.

Comme pour les ventes sur pied, les ventes de bois coupé peuvent se faire soit en bloc, soit par lots triés selon différents critères. Dans tous les cas, vous devrez tout d’abord réaliser un marquage des arbres à exploiter, puis entreprendre les travaux à proprement parler. Pour une vente en bloc, après avoir réalisé la coupe et le débardage, l’ensemble du bois exploité est rassemblé, estimé par vous-même propriétaire forestier, ou par le gestionnaire forestier, puis il est proposé à la vente aux acheteurs potentiels. Si cette méthode vous permet de maîtriser l’ensemble de la vente et de vous assurer de vendre la totalité de votre bois, vous pouvez aussi ne pas trouver d’acquéreur au prix défini, dans la mesure où il n’y a pas d’enchère dans ce type de vente.

L’autre vente de bois coupé consiste à trier les essences pour créer des lots et offrir aux acheteurs des lots homogènes, organisés par qualité. Cela suppose toutefois de posséder une très bonne connaissance du marché, tout comme des essences et qualités des bois que l’on possède. C’est pourquoi c’est en général le gestionnaire forestier qui assure ce type de vente, très contraignant pour un non initié. L’avantage  de cette méthode est qu’elle permet souvent de procéder à des « préventes » dans la mesure où les essences sont précisément identifiées. On limite ainsi le risque d’invendus, et l’on peut même générer des avances de paiement pour rembourser une partie de la trésorerie que vous aurez à supporter dans la phase d’exploitation de la parcelle.

Dans la continuité de ce type de vente, et quand les essences sont de grande qualité, elles pourront même être vendues pièce à pièce, avec des estimations individuelles. L’avantage est que vous tirerez un meilleur revenu de chaque arbre, mais pour autant vous aurez une visibilité beaucoup plus réduite de votre revenu global, car vous serez encore plus dépendant de la demande client, et vos ventes peuvent s’étaler de manière importante dans le temps, pour peu que vous soyez fermes sur vos prix. Ici encore, vous devrez parfaitement connaître le marché et les valeurs des biens pour pouvoir faire une bonne estimation. C’est pourquoi vous faire accompagner par un professionnel de la gestion forestière sera primordial si vous ne possédez pas l’expertise forestière suffisante, pour vous assurer un revenu optimal.

Vous êtes décidé à vendre votre bois coupé et souhaitez avoir plus de précisions sur les conditions de mise en œuvre ?

Nos professionnels forestiers vous répondent et peuvent vous accompagner dans vos démarches aussi de gestion et d’exploitation de votre forêt que de la vente de vos bois. Pour cela rien de plus simple, il suffit de poser votre question ici.